La traversée du désert – l’étape sacrée de l’entrepreneur

 

Pratiquement chaque entrepreneur passe par la traversée du désert. Observée par les professionnels de l’accompagnement à la création d’entreprise, cette étape peut se vivre comme une expérience initiatique.

 

Au démarrage de son activité, une fois passés les moments stimulants et joyeux de l’idée de créer une entreprise, du début de la création de l’offre, des premières visibilités, des quelques premiers clients issus de son réseau, voire même quelques très bonnes nouvelles… arrive l’étape de désillusion.

Le produit ou le service ne sont pas tout à fait comme le client le voudrait, on prend conscience de l’énergie à mettre en œuvre pour arriver au développement de son entreprise. Les résultats et succès sont peu nombreux et nous demandent encore des efforts surhumains. L’équipe est encore petite, voire on est seul.

C’est alors que démarre la traversée du désert. Elle s’étend de quelques jours à quelques mois, voire plusieurs années.

Les commandes clients n’arrivent plus ou presque.

Les échanges avec les clients et prospects se font plus rares et il y a peu de visites sur le site web.

On a fait le tour de notre réseau pour présenter notre offre, on n’ose plus les contacter.

La trésorerie de l’entreprise est en difficulté et les réserves personnelles s’assèchent.

On sent que la famille et les amis se lassent de nous entendre nous répéter et de nous soutenir, moralement et parfois même financièrement.

Le sentiment d’urgence se fait plus présent : il faut absolument de nouveaux clients et du chiffre d’affaires avant 3 mois avant de devoir prendre une décision radicale.

On ressent de la fatigue, de l’épuisement, parfois même du désespoir.

On se demande si on est vraiment un génie ou simplement un fou. La limite entre folie et persévérance nous parait très floue.

On a la sensation de stagner. Que rien ne bouge autour de nous. Le paysage est toujours le même.

 

C’est à ce stade que la majorité des entrepreneurs décide d’arrêter. Pour changer de projet ou reprendre un travail salarié.

Pourtant la traversée du désert n’est qu’un passage. Cette étape a une fin.

De l’autre côté, il y a la terre promise, le pivot, le décollage de son activité.

A l’intérieur, une évolution est bien présente. Nous sommes en train de transformer qui nous sommes.

 

 

Comment savoir si vous êtes dans le désert ?

  • -Vous vous sentez seul, vous avez l’impression que l’on ne vous voit pas.
  • -Vous êtes à bout de ressources.
  • -Vous avez l’impression de tourner en rond. Vous ne voyez pas la sortie, l’objectif, votre rêve.
  • -Vous ressentez que des blessures se manifestent et que des guérisons intenses ont lieu, à la fois dans votre corps et votre esprit.
  • -Rien ne pousse. Vous avez beau semer des graines, les arroser avec votre sueur et de l’argent, les projets ne sortent pas de terre.

 

Quel est le sens de la Traversée du désert ?

Celle-ci aide à se purifier, guérir de ses blessures profondes. Elle aide également à réduire la présence de son égo en devenant plus humble. Cette traversée est une manière de se délester avant le décollage.

 

Comment mieux vivre cette Vallée de la Mort ?

  • -Conscientisez cette étape, ressentez-la pleinement et acceptez de la vivre.
  • -Prenez des temps de pause dans des oasis. Des moments de ressourcements, de reprise de force, des vacances pour l’esprit et le corps. Profitez-en pour vous désaltérer. (le mot haltères prend alors un autre sens…)
  • -Honorez les apprentissages. Les vôtres et ceux de votre projet. Par exemple, une rétrospective en 4 colonnes avec ce que vous avez aimé, moins aimé, créé et appris.
  • -Observez les étoiles. L’astronomie et l’astrologie peuvent vous y aider. Nous vous recommandons notamment Laetitia Le Menestrel et Olivia Sutter
  • –Analysez avec discernement l’état de vos ressources et besoins
  • -Continuez à vous alléger de poids dont vous n’avez plus besoin
  • -Si vous savez dans quelle direction aller, allez-y en respectant votre rythme, lentement mais surement, avec le moindre effort. Rien ne sert de courir dans le désert. L’essentiel est de rester en vie.

 

Il est essentiel de prendre le temps nécessaire pour cette étape. En plus d’agir sur nous, elle permet parfois au marché d’évoluer, et aux forces invisibles d’agir sur notre projet.

 

Lorsque l’on sent que c’est juste, on peut explorer ces différentes pistes pour se diriger vers la sortie du désert et passer à la suite.

Comment sortir de la Traversée du désert ?

  • -Retrouvez le cap en vous connectant à votre rêve. Tenez la boussole. Vous pouvez par exemple vous appuyer sur la méditation, le dessin et le collectif. Nous vous recommandons un atelier avec Aurora Piras
  • -Entourez vous d’experts pour regarder la situation avec discernement, notamment sur les solutions financières, les techniques commerciales etc.
  • -Appuyez-vous sur vos premiers clients pour mieux comprendre en quoi votre offre leur a été utile, prenez le temps d’entretiens qualitatifs.
  • -Connectez-vous à votre intuition pour retrouver votre chemin et les ressources proches de vous. Cette conférence enregistrée sur l’intuition peut vous y aider.
  • -Faites un pas de côté, prenez un chemin parallèle. Certains entrepreneurs décident de créer un deuxième projet, distinct tout en s’adressant à la même clientèle et allant dans la même direction. Attention à ce que ne soit pas une fuite, mais puisse venir aborder la situation avec une autre énergie.
  • -Inspirez-vous de héros et accédez à votre propre créativité. En pleine sécheresse, Le garçon qui dompta le vent, William Kamkwamba, construisit une éolienne pour faire fonctionner une pompe pour exploiter l’eau d’un puit.  .
  • -Reprenez confiance et retrouvez de la sérénité. Des sessions de coaching peuvent vous y aider.
  • -Nourrissez votre feu intérieur, prenez soin de votre énergie et rappelez vous de votre valeur. Nous vous recommandons tout particulièrement le livre de Marie-Pierre Dillenseger ainsi que son interview.
  • -Parlez avec d’autre entrepreneurs qui sont passés par là.

 

Bien qu’il y ait quelques points communs pour tous, une expérience dans le désert est véritablement unique. Chaque entrepreneur vit la traversée du désert à sa manière, avec plus ou moins d’intensité.

A quoi ressemble la fin de cette étape ? Pour certains au papillon qui sort de sa chrysalide. Pour d’autre à une sortie de grotte et une reconnexion au monde.

Nous serions ravis de vous lire pour savoir comment vous l’avez vécu et comment cela vous a transformé.

Texte rédigé par Valdie Legrand, fondatrice de Practeez et accompagnatrice à la vie professionnelle.

Practeez accompagne les entrepreneurs à travers leur chemin. Découvrez l’ensemble des webateliers ici.

 

Partager l’article sur

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Ces articles pourraient vous intéresser

Derniers articles

Tous les articles >

Les catégories

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

S’abonner à la newsletter

Recevez l’actualité de Practeez et les tendances de l’entreprise de demain en vous inscrivant à la newsletter :

Nous ne saurons pas qui vous êtes, mais cela nous aidera à comprendre quels thèmes sont les plus pertinents pour vous. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer du service et offres adaptés à vos centres d'intérêts et vous garantir une meilleure expérience utilisateur.